• SAINT REFERENDUM PRIEZ POUR EUX

    SAINT REFERENDUM PRIEZ POUR EUX

    Un grand jour ce 24 juin 2016, certainement le début d’une autre page d’histoire  qui se dessine dans certain esprits de quelques  Européens, pour les Britanniques c’est très claire, l’aventure  de l’Europe se termine ce jour, notons néanmoins que pour bien des Anglais, l’Europe était qu’un accessoire utile,  mais certainement  pas une finalité en soit , a en voir les sauts de joies de nos voisins d’outre manche, cette victoire dans l'imaginaire du peuple a fait sauter ce carcan qui les entravais dans leur quotidiens. Cette victoire du non est ressenti et représente un grand soulagement, ces autocongratulations qui me parassent très excessives si je fait abstraction de la liesse du moment. En quittant l’Europe l'Angleterre retrouvaient-elle des conditions économiques aussi attrayantes que promises durant cette campagne si courte mais si importante, la réponse est conditionné par la justesse de l’analyse faite sur la provenance et la nature  réelle des désordres de l’économie et des conditions générale de vie en Grande Bretagne. Pour soigner une pathologie nous le savons il faut que le diagnostique soit juste claire et précis a forciorie si l’on doit couper les deux jambes du patient ! en conclusion pour un camp quitter  l’Europe revenais a se couper les deux jambes, pour l’autre camp c'était libérer le Royaume Unis du carcan Européen . L'avenir nous dira si cette ile si prospère jadis a réitérer son coup si historiquement réputé coups de”trafalqar” en sauvant son royaume du désastre Européen sans se couper avec bravoure  les deux jambes ce jour de 24 juin 2016 ou si cette journée mémorable fera de cette nation une victime démembré qui et quelque mois a perdu ses deux bras l’Ecosse et l’Irlande et ses deux jambes l’Europe par une simple erreur de diagnostique !

     

     

    Reste les 27 autres membres de ce grand projet qui sert trop facilement de “paratonnerre” refouloir qui a le dont d'attirer la foudre des euroseptiques allergiques a tous changements,  cette Europe qui; avec bien des difficultés devrait dans les scénarios suivant se glisser adroitement a la place des exécutifs  des 27 autres pays sans supprimer pour autant la représentation nationale  de chaque pays membre, pour faire simple boucler la boucle de cette construction qui n’en finit pas et souffre de cette lenteur entretenue par les égaux de ses élites rébarbatifs et les partis nationalistes opposés a tout ce qui bouge dans leur quartier. Cette reforme pourtant fondamentale est la clé de voute de l’Europe qui deviendrais de facto et définitivement une entité réelle et efficace, cette Europe fédérale  assumerais enfin pleinement ses objectifs sociaux économiques et culturelles que son peuple réclame, elle achèverais bien des chantiers en attente de décisions,  qui ouvrent  la porte a toutes les critiques possibles avec un paradoxe notable d’un coté cette volonté exacerbé de pas mal d’Européens  de refuser toutes reformes et de l’autre, critiquer sa lenteur et sa lourdeur,  elle  paraitrais enfin face a ce monde agité une puissance avec la quelle il faut  compter. D’aucuns se lancent dans la, “référendumite” n’ayant peut, pas , ou trop compris que le peuple déverses dans les urnes le soir des référendums toutes ses rancœurs cumulés  contre ses élites avec a la clé un résultat sans rapport avec la question posé ce qui fausse irrémédiablement l’objectif recherché. L’étape de la construction de la maison Europe est terminé reste a mettre en place un centre de décisions émanant du peuple comme il l’est dans toutes nos démocraties, sa feuille de route est et restera variable en fonction des aléas de la conjoncture mondiale sa réaction sera  le plus rapides dans un consensus démocratique implacable . Nous sommes arrivés dans la dernière ligne droite le moins difficile reste a faire régler les problèmes en suspend qui faudra régler entre Européens l’immigration les disparité sociales et économique entre partenaires et certainement quelques autres,  que cette date mémorable insuffle aux élites Européens le courage et le réflexe Européen et les idées neuves et fertiles verrons jour. 


  • Commentaires

    1
    Samedi 25 Juin 2016 à 23:20

    Bonsoir Foujuste

    Y'a tant de chose à dire que je ne sais pas par ou commencer :-)

    L'europe s'est enfin débarrassée d'un parasite, même De Gaulles n'en voulait pas de cette Angleterre petit caniche des Ricains. En même temps si l'ennemi d'hollande était la finance le voila maintenant débarrassé de la City ^^

    En tout cas c'est un mal pour un bien

    Ce Brexit s'ils remet en cause cette panoplie d'incapable et d'inconnu qui nous gouverne aura eu un effet bénéfique sur l'europe de demain. En effet j'ai jamais compris qu'une europe n'a JAMAIS pu faire face a ces responsabilités hormis distribuer un pognon voler à des citoyens. Je ne reconnais aucun de ces gouvernants et ceux-la sont trop loin du peuple et de nos problèmes d'ou une des raisons du Brexit ainsi que la superbe maitrise d'une immigration (je plaisante). Loin des yeux, loin du coeur et en plus sur une ile avec le refus d'adopter la monnaie malgré de nombreux avantages que Chirac lui-même leurs avait concédé, une honte et bien sûr à notre détriment. En espérant que demain la frontière ne sera plus de notre côté mais chez eux pour accueillir les migrants, Calais à payé un trop lourd tribu pour épargner ces British, non ?

    Que va t-il se passer chez eux ?

    Franchement pas grand chose, les défavoriser le seront encore et les voleurs de la city, enfin ceux qui jouent avec l'argent seront pour une fois volé ^^. Ils seront p'tre licenciés ou placés ailleurs (?)

    Il faut se mettre dans la tête qu'hormis les aides ça va rester pareil

    Ils continuerons à manger, a boire, à fumer à utiliser les voitures et même à faire des gosses, l'économie ne va pas dégringoler tant que ça, on sera obligé d'acheter des rosbifs chez eux et en retour ils nous prendrons des bovins et que sais-je encore.

    Beaucoup de bruit pour pas grand chose en faite, c'est loin d'être dramatique pour eux 

    Pour les jeunes c'est plus chiant le faite de devoir penser à prendre dorénavant un visa pour aller sur l'ile ou pour y faire des études mais comme on gardera une relation privilégié avec les British rien mais absolument rien ne changera et c'est pas Merkel ou Hollande qui pourrons dire quoique ce soit. En effet des pays attendent ce que va faire les français et Allemand qui trouve que l'europe favorise TROP ces deux nations pour dicter leurs lois, alors sur ce sentiment d'être devenu transparent pensent adopter également le référendum pour une possible sortie de l'U.E.

    On verra bien si l'europe agonise, et ça sera pas pour me déplaire ^^

    J'ai absolument rien à y gagner et je ne voyage pas, ni en france ... quoique si 1 fois tout les 6 ans

    Ca nous empêchera pas de faire comme le reste du monde, nous empêcher de respirer ;-)

    passe Une Excellente Fin de Semaine 

    2
    Dimanche 26 Juin 2016 à 03:46

    Il faut laisser du temps au temps , rien n'est figé , patience , patience 

    3
    Dimanche 26 Juin 2016 à 08:08

    ils  n' avaient pas l' euro, ils n' avaient pas signé les accords de schengen, Cameron avait obtenu de gros avantages, et pourtant ils ont dit non !

    IL faut croire aussi que l' Europe tenait à ce que les anglais restent pour leur avoir tant consenti !

    Attendons la suite, pour moi, après une période de flottement  normale, il n' y aura pas  la catastrophe annoncée !

     On a vu que c' était surtout les traders qui paniquaient, ce qui  montre que l' Europe c' est avant tout le domaine des banquiers !

    Cameron est bien plus démocrate que Sarkosy qui avait tiré un trait sur le non des français  au traité de Lisbonne !

    Et ça montre que l' Europe telle qu' elle est ne fonctionne pas, et si on faisait voter les peuples, beaucoup diraient non, sauf peut être les pays pauvres qui reçoivent plus qu' ils ne donnent

     

    4
    Dimanche 26 Juin 2016 à 11:12

    Ne pas avoir choisi l’Euro, rester en marge de bien des accords avec l’Europe, ne signifie pas que le peuple n'adhère pas a l’Europe,  les peuples sont malléables, les crises économiques ou de tout autre nature (il n’en manque pas) ces crises de quelque nature soit-elles que traverse le monde et notre continent  sont d’autant d’occasions de charger les larges épaules de la tête de turc qui est l’Europe, outre manche comme partout en Europe, la question ne se pose pas de savoir d’ou viennent nos ennuies elles sont d’office ramenée a l’Europe, du pain béni pour les partis nationalistes . reste la suite, qu’en adviendra-t-il, après ce choix respectable pour un démocrate,  en ressortira un constat des effets induits  sur le peuple, de deux choses l’une, la situation s'améliore significativement et oui l’Europe est un boulet pour les peuples, la situation stagne, non l’Europe ne pèse rien pour le bien être des peuple, la situation s'aggrave oui l’Europe est bénéfique pour les peuples, ce qui est pas précisément spécifié dans ce point  grandeur nature sur le jugement de l'efficacité de l’Europe pour son peuple, c’est son degré réel de maturité on ne peut pas estimer que sa constructions est aboutie il y a fort a parier que son efficacité en souffre, donc nous devons estimer qu’il reste une grande marge entre les services rendus a son peuple et ceux qu’elle doit pouvoir lui rendre après son aboutissement effectif .   

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :