• POUR LA PROTECTION DE LA VEUVE ,DE L'ORPHELIN, ET DU TRAVAILLEUR

     POUR LA PROTECTION DE LA VEUVE ,DE L'ORPHELIN, ET DU TRAVAILLEUR

    Je pense que peut de citoyens s’imaginent  encor, porteurs d’une mission sacré pour la durée de leur existence, celle de s’approprier l'événement naturel et bienfaiteur du développement de l’humanité, ils transforment ce phénomène  en leur  combat et s’approprient impunément les victoires que construit et couronne la marches des temps débuté dans les méandres de notre histoire il y a des millions d’années, cette évolution constante et naturelle s’est déroulé en bien des étapes différentes, dont la révolution de 89 a accélérer incontestablement le processus. se prétendre être l’un des descendants de cette grande page de notre histoire c’est faire preuve d’une grande dose de prétention et un manque de pudeur.

    Cette prétention exacerbé s’est transmise et poursuivie au cours des siècles et s’est traduite en une idéologie structuré, basé sur des hypothèses tirés par les cheveux, s’attribuant la paternité de faits qui se son passés le plus souvent dans la complexité du moment, absolument impossible a  transcrire dans notre temps moderne.

    Les mythes nous le savons, naissent de la persistance de leurs  narrateurs, il raisonnent dans le temps, comme les échos dans nos prairie , ils se transmettent de cloché en cloché comme les virus ou les maladies infectieuses. puis ils deviennent des croyances remplies de certitudes avec idoles et symboles qui vivent dans certains cas  le temps d’une épopée a l’issue fatale, je pense a la couleure rouge du drapeuxqui a porté la faucille et au marteaux que certains  ressortent en ces moments d'excitations ou la folie d’antan prend le pas sur la réalité moderne… qui sont ceux qui croient encore a ces mythes,  promesses magiques qui croient encore aux miracles de cette idéologie ou le partage l'égalité et la justice règnerait sans la contrainte absolue, qui croient encore  a ces certitudes, ou la misère disparaitrais d’office devant cette  distribution de promesses. bien peu de monde en réalité, alors les esprits s'échauffent dans rangs de ces soldats survivants, des siècles passés,

    Par bonheur nous vivons dans un pays démocratique notre devoir est de respecter chaque citoyen, a contrario les citoyens on le devoir de respecter la communauté et ses lois, à l’état d’assumer pleinement sa mission .CQFD

     

     


  • Commentaires

    1
    Mardi 24 Mai 2016 à 15:21

    Bonjour Foujuste

    Ce qui est marrant c'est la contradiction que vous faites

    D'un côté vous parler de ceux qui ont ma philosophie, c'est à dire revendiquer une identité, un héritage, croire comme un niait aux légendes et aux mythes

    Et d'un autre le faite de ne pas adhérer à cette vision vous faite pareil en imposant votre idéologie

    C'est ce qu'on peut appeler se mordre la queue 

    Dans tout les cas ont ne peut pas avancer ou changer les choses si y'a pas de majorité, et puis même c'est pas puisqu'un groupe disent qu'on à tort qu'ils ont forcément raison

    Les points de vue divergent souvent comme dans une famille si on est dans la lignée ou un rapporté, un beau frère ou une belle soeur ne sera presque jamais sur la même longueur d'onde, eux c'est rapportés pense avant tout à leurs intérêts plutôt qu'à l'intérêt familiale ou de groupe, c'est là toute la différence

    Dans la règle générale quand on aime son pays on ne cherche pas à le détruire, à l'amputer et encore moins à le voir diriger par des personnes extérieur. Toi tu voudrait qu'un type débarque chez toi et te dicte ce qu'il faut faire ou pas ? 

    Il y'a une phrase qui dit :

    "- On sais toujours ce qu'on perd mais jamais ce qu'on gagne"

    Et pour l'instant on n'a plus perdu que gagné

    Sur ce, Bonne Journée 

    2
    Mardi 24 Mai 2016 à 18:45

    Relis mon article , je pense que tu l'as pas bien lu , désolé !!

    3
    Jeudi 26 Mai 2016 à 08:49

    il me semble que la désillusion devant les mensonges de nos dirigeants font que plus personne ne croit aux mythes, même pas les illuminés du Coran !

    C' est l' égoïsme qui règne en maître, chacun accroché  à ce qu' il a obtenu par le syndicalisme, tout en n' y adhérant pas !

    Il n' y a plus de morale, et tout ça finira mal

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :