• LE CHôMAGE ,UNE LUTTE DE PARTI PRIS

    Que d'énergie consommé contre le chômage pour un piètre résultat !

    Energie de l’ exécutif .Combien de discours de démonstrations ,de volontés affiché, de promesses émises pour cette guerre ouverte contre le chômage 

    Energie législative. Combien de textes de lois on été  discutés et votés pour “favoriser” l’emplois dans nos entreprises 

    Energie syndicale. Combien de réunions syndicales se sont déroulé sous l'égide de l'exécutif ou du patronat  pour obtenir des accords ou non contre le chômage 

    Energie financière. Combien de milliards on été débloqués pour endiguer le développement du chômage 

    Energie politique. Combien de grandes idées a-t-on développes avec des  certitudes dans les prêches de chaque chapelles, certitudes de détenir les clés contre le chômage. 

     

    Devant toutes ces grandes gesticulations, devant tous ces combats de titans promis, devant ces cris de guerriers redoutables au glaive de coton, devant ces palabres  sur la forme et surtout pas sur le font, devant ce fléau qui produit ces  pertes d’emplois mortifers, se dresse un mur, un tabou, un  constat interdit,  l’obésité nationale: vous savez cette pathologie qui comme le diabète est sournoise et invisible , cette surcharge pondérale de toutes  ces charges , impôts et remboursement d’emprunts qui pèsent sur nos finances et se retrouvent sur les prix de vente de nos produits manufacturés,  ce mur  construit inconsciemment au cours des trente dernières années qui agit maintenant directement  sur  le déficit récurant de notre balance commerciale et paralyse notre industrie, le monde est devenu un vaste marché et un grand atelier, la compétition entre les pays est naturellement acharné, pour faire baisser  le curseur du chômage dans un pays. Les facteurs prépondérants qui décident de la place de chaque pays dans cette compétition mondiale sont bien connus: la maitrise de la technologie, l’innovation, le cout du travail, la puissance de ses capacités  commerciale. l’équipe performante doit être composé  d’acteurs incontournables  qui participent a la réussite ou non  d’un pays, ce  sont les industrielles, les salaries aidés de leur syndicat, et l’état, si l’objectif de ce trio est le même, il assure a chaque acteur un bénéfice certain, dans le cas contraire ce trio qui imagine défendre ses propres intérêts  vas devant les pires ennuis , ce qui est précisément notre cas, personne n’y trouvera son compte a ce jeux de dupes qui se déroule sous nos yeux. Les clivages politiques qui sont  poussés a leurs paroxysmes dans notre pays  annihilent systématiquement toutes progressions du combat engagé contre ce fléau, le chômage  restera encore un bon moment pour nos politiques un sujet porteur dans les grands discours électoraux, et nos citoyens sombrerons  asphyxiés par leur  propre entêtement idéologique entretenus par des élites  figés sur leur vielles croyances.

     


  • Commentaires

    1
    Samedi 12 Mars 2016 à 12:16

    Nos dirigeants sont bien plus occupés par leur siège que par le chômage, et  la France reste le pays qui taxe le plus, à 68 % les bénéfices, ce qui laisse peu aux entreprises.

    Nous avons trop d' élus, trop  de fonctionnaires et de technocrates qui interviennent.

    Bien des pays taxent les importations,  à nous d' en faire autant  pour qu' en France, on consomme français

      • Dimanche 13 Mars 2016 à 11:05

        Le commerce est régie par des lois internationales, les pays qui dérogent a ces lois se tirent une balle dans le pied,  l’exportation étant une action indispensable dans l’économie d’un pays et particulièrement des petits pays comme le notre seul les grands peuvent se permettre de déroger a ces lois, oui  l’Europe pourrais mais encore faudrait-il qu’elle soit réellement un pays, ce qui n’est pas le cas !!!

         

    2
    Lundi 14 Mars 2016 à 09:29

    et en ce moment, j' ai peur que l' Europe ne signe un traité avec  les Usa qui  nous sera encore plus défavorable

     

      • Lundi 14 Mars 2016 à 12:40

        Ne soyons pas défaitiste dans l’âme, dans une négociation d’un traité les acteurs sont capables de lâcher du leste là où ils le décident et de fermer la porte a touts compromis c’est l’art de la négociation, les Européens ne sont pas des débutants  ils représente une grande puissance face aux américains j’ai confiance mais je sait également que suivant l’importance de ce traité les résultat serons mitigés pour les deux camps,  il ne manquera pas de grain a moudre pour ses détracteurs qui ne manquerons certainement de nous le faire savoir !!   

         

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :