• Une nouvelle fois, nous voyons se dérouler sous nos yeux des scènes insoutenables de citoyens impuissants agressés lâchement dans leur vie quotidienne, ces assassinats perpétues à l’aveugles par des fanatiques au cerveau lavés de toutes notions humaines, sont revendiqués par la plus basse la plus sanguinaire des idéologies totalitaires.

    La démocratie, la liberté, la modernité est visé par l'obscurantisme qu’elle représente , ses attaques aussi sauvages soit-t-elle, sont le signe évident d'impuissance, de faiblesse,  les meurtres sont l’aveux de l’incapacité de cette idéologie d’imposer par le raisonnement ses dogmes archaïques. Notre communauté souffre et souffrira encore mais nous pouvons affirmé avec  certitude que malgrés les graves douleurs infligés a tous ces innocents ,l’issue  sera un échec cuisant du mal contre le bien .

     

    De ces nouvelles  épreuves, de ces souffrances,  de ces deuils que traverse notre démocratie Européenne  faisons en sorte qu’il en ressorte des cotés positifs, prenons note de nos lacunes, l’Europe à ses faiblesses en ces moments dramatiques ses citoyens  le constatent tous les jours , reconnaissons que l’unité indispensable dans une communauté, ne brille pas par son omniprésence , pourtant en ces moments de crise majeure !!  osons ce grand pas qui ferais naitre je suis certain le sentiment Européen à bien des citoyens poussons ces portes entre-ouverte  ouvrons les définitivement, n’ayons pas peur des mots, l’étape de l’Europe fédérale  est devant nous, franchissons là,  il en vas de notre notre crédibilité de notre  puissance face a tous ces crimes !!


    2 commentaires
  • LA MACHINE UN OUTIL A DOUBLE TRANCHANTS

    Nous sommes  donc condamnés a perpétuité, condamnés  à subir le même traitement, le même sort politique par alternance au grès du bon vouloir de nos idéologues politiciens, qui avant tout, travaillent au corps sans interruption  les électeurs de moins en mois béas, pour les inciter à les aider à protéger le près carré  de chacun, au mépris de l'intérêt général. Le Français n’a-i-il pas déjà compris dans sa majorité que la solution du chômage n’est ni de droite ni de gauche ?, n'attend-il pas maintenant une solution où le pragmatisme prendrais définitivement le pas sur tous les idéaux qui ont construits notre malheur? n'attend-il pas la naissance d’une autre vision réaliste pour enfin palier a ce fléau, ? qu'entent-il pour exiger son droit a une autre voix pour sa jeunesse  que celle que l’on lui impose ?, nous avons peut-être tout fait contre le chômage , sauf l’essentielle !! l’homme par son travail a su acquérir les avancés  sociales significatives , progressivement nous avons su assouplir le travail de  l’homme par le machine, une victoire contre la pénibilité, mais également  par nécessité économique , le travail coutant de facto de plus en plus chère, grâce a l”aire informatique  le robot finira par remplacer l’homme, dans les taches les plus fines les plus répandues dans notre quotidien, devant les différentes étapes du développement de l'humanité, la naissance des manufactures, de la machine la naissance des robots, les conditions sociales ouvrières ont évolués  la place prépondérante de l’homme dans l’acte de créer de fabriquer se réduit comme un peau de chagrin a contrario ses besoins ne font que croitre. Le moment n’est-il pas venu de se poser la question, puis ce que le volume des marchés évolue parallèlement a l'évolution démographique et des besoins croissants, puis ce que les robots éliminent la présence de l’homme  dans nos usines, exigeons des robots de palier financièrement au besoins de l’homme qu’il remplace, un robot remplace X hommes ,il doit dégager le salaire de X hommes, oui il aurais fallu s’y prendre plus top! des l’invention de la machine ! maintenant que la maison brule il nous reste plus qu’a souhaiter, 1- que nos élites le décident, 2- qu’il ne soit  pas trop tard !!

     


    9 commentaires
  • Que d'énergie consommé contre le chômage pour un piètre résultat !

    Energie de l’ exécutif .Combien de discours de démonstrations ,de volontés affiché, de promesses émises pour cette guerre ouverte contre le chômage 

    Energie législative. Combien de textes de lois on été  discutés et votés pour “favoriser” l’emplois dans nos entreprises 

    Energie syndicale. Combien de réunions syndicales se sont déroulé sous l'égide de l'exécutif ou du patronat  pour obtenir des accords ou non contre le chômage 

    Energie financière. Combien de milliards on été débloqués pour endiguer le développement du chômage 

    Energie politique. Combien de grandes idées a-t-on développes avec des  certitudes dans les prêches de chaque chapelles, certitudes de détenir les clés contre le chômage. 

     

    Devant toutes ces grandes gesticulations, devant tous ces combats de titans promis, devant ces cris de guerriers redoutables au glaive de coton, devant ces palabres  sur la forme et surtout pas sur le font, devant ce fléau qui produit ces  pertes d’emplois mortifers, se dresse un mur, un tabou, un  constat interdit,  l’obésité nationale: vous savez cette pathologie qui comme le diabète est sournoise et invisible , cette surcharge pondérale de toutes  ces charges , impôts et remboursement d’emprunts qui pèsent sur nos finances et se retrouvent sur les prix de vente de nos produits manufacturés,  ce mur  construit inconsciemment au cours des trente dernières années qui agit maintenant directement  sur  le déficit récurant de notre balance commerciale et paralyse notre industrie, le monde est devenu un vaste marché et un grand atelier, la compétition entre les pays est naturellement acharné, pour faire baisser  le curseur du chômage dans un pays. Les facteurs prépondérants qui décident de la place de chaque pays dans cette compétition mondiale sont bien connus: la maitrise de la technologie, l’innovation, le cout du travail, la puissance de ses capacités  commerciale. l’équipe performante doit être composé  d’acteurs incontournables  qui participent a la réussite ou non  d’un pays, ce  sont les industrielles, les salaries aidés de leur syndicat, et l’état, si l’objectif de ce trio est le même, il assure a chaque acteur un bénéfice certain, dans le cas contraire ce trio qui imagine défendre ses propres intérêts  vas devant les pires ennuis , ce qui est précisément notre cas, personne n’y trouvera son compte a ce jeux de dupes qui se déroule sous nos yeux. Les clivages politiques qui sont  poussés a leurs paroxysmes dans notre pays  annihilent systématiquement toutes progressions du combat engagé contre ce fléau, le chômage  restera encore un bon moment pour nos politiques un sujet porteur dans les grands discours électoraux, et nos citoyens sombrerons  asphyxiés par leur  propre entêtement idéologique entretenus par des élites  figés sur leur vielles croyances.

     


    4 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires