• Pour rester dans le débat récurant du moment, qui nous rappelle à nous citoyens du monde, avec « preuves » à l ’appui, que le danger de mort  est à nos portes.

    Sujet rendu politiquement très sensible par deux idéologies radicalement opposées qui prônent unanimement le chao à terme dans un sens ou dans un autre .les uns estiment que la continuité du nucléaire est synonyme de fin du monde, pour les autres l’arrêt de nos centrales signifierait une marche arrière de 2 siècles  .

    Oui, le nucléaire est une technique dangereux et polluant à long terme, malgré son utilité qui reste indispensable dans notre quotidien.

    Pour autant peut-on s’en passer ?non !  pas à court et moyen terme

    Le risque nucléaire qui existe réellement, est-il plus important que certaines activités humaines avec les qu’elles nous vivons journellement ?

    L'automobile ,qui a fait dans le monde ,depuis son développement ,des dizaines de millions de morts ,des centaines de millions de blessés graves ,qui, même si elle a évolué, a pollué et polluera notre environnement encore quelques décennies .

    Dans un autre registre si l-on se base par rapport au degré avéré de dangerosité mortelle des citoyens les plus fragiles, on peut dire qu'il en vas de même pour le tabac ,l'alcool ,ou la drogue ,

    Bien sûr la nature à horreur du vide et pour calmer les esprits il y a pour chacun de ces cas  les lobbies qui défendent âprement leurs gagne pain, et les détracteurs qui se dressent en travers de ces pratiques avec plus ou moins de volontés ou de moyens.

    Reste que pour les utilisateurs victimes de ces « armes » dangereuses  si elles deviennent pour diverses raisons, indispensables à leur bien être, même si dans certain de ces cas, elles ne sont que des palliatifs. Posons nous la question, pourquoi cette fixation sur le nucléaire pourquoi tant de supposée « noblesse » pour ce  combat, plus que d’autre plus destructeurs et plus polluent ?

     

     


    5 commentaires
  • L'amalgame simpliste et trop facile, qui consiste à définir la politique française en deux partis, la gauche et la droite, fait le jeu des extrêmes qui ne se privent pas par leur démagogie de recuperer les électeurs mécontents, meme si à entendre les familles Mélenchon ou Le Pen ,on s'aperçoit que ces deux extrêmes surfent sur le désappointement des Français leur proposant des solutions utopistes et historiquement dangereuse et criminelles . Notre rôle serait de bien faire la part des choses, et de souligner ,que les « deux extrêmes se touchent » , et non de soutenir  par pur  intérêt électoral , l'une des deux bêtes immondes  !! 


    2 commentaires
  • Juguler la crise et réduire la dette, est le challenge crucial et incontournable pour les pays développés  , en particulier pour l’Europe.

    Doit-on attendre l’homme providentiel qui  contre toute attente détiendrait le remède miracle ?

    Ou doit-on enfin accepter l’idée que ces graves problèmes ne se traiteront que par des accords historiques sans précédents  à l’échelon Européen ?

    En ces moments extrêmes les peuples Européens sont-ils prêt à perdre une partie de leur souveraineté au profit de l’intérêt général ?

    Qui aura le courage d’annoncer la couleur

    En période électorale oui,il est de bonne guerre de ne pas froisser son électorat , mais pour enrayer cette « pandémie » qui se développe à vitesse grand V ,le risque de perdre une élection n’est –il pas dérisoire à comparer a la grandeur de cet acte de courage . ?

    Enfin le peuple n’est-il pas ,globalement ,assez adulte pour comprendre et accepter  la situation ?

     


    10 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires