• 5 commentaires
  • PAS DE COMMANDE PAS D'USINE

    Dans l’affaire Alstom nous assistons à un remake de Gandrange-Rombas avec une conclusion identique à terme , la fermeture pur et simple du site de l’entreprise comme la direction le prévois dans  une logique industrielle implacable , “plus de commandes plus d’usine ” !! oui les palabres si fines, si politiquement correctes, si syndicalement humaines soit-elles n'empêcherons jamais cette réalité ,”plus de commandes plus d’industrie” un concept qui contraste avec la logique habituelle des entreprises public et qui fosse defacto bien des raisonnement ancrés dans l’esprit de bien des gens . notre tissus industriel depuis des décennies se réduit sournoisement , l’effets de ce phénomène  que représente aux yeux du citoyens lambda ,la  courbe du chômage inquiète sérieusement la population et par voix de conséquence les politiques toujours prompte a prendre a leur compte la misère des peuples , mais la disparition de nos  industries est perçu comme une fatalité , les tête de turc responsables de ce désastre, on les connais, l’Europe , l’euro,la mondialisation, les patrons, les banques, la droite la gauche et bien d’autre mais que diable pas nous !! mais attention les mouches on changé d'âne (comme disait un grand reporteur sportif Albaladejo ! ce qui devrais nous inciter a réfléchir a notre avenir et a celui de nos enfants l ‘industries dans un pays  est un gage de richesse pour tous, la compétitivité est une assurance vie de l’emplois , l’emplois est le ciment  de la liberté le chômage est le chemin de l'aliénation .   

     


    4 commentaires
  • MOLTE GRAZIE Elisa di Francisca MILLE MERCIS


    6 commentaires
  • L'EUROPE CA N'EST PAS L'ENVIE D'UN PEUPLE, MAIS LE BESOIN D'UNE NATION

    Nous voyons se dérouler sous nos yeux la suite du brexite coté Européen, de grandes idées qui  nous parviennent, sources émanants de nos “élites” qui se sentent comme dans l’obligation de se lancer dans la courses aux grandes solutions pour”l’avenir” de l’Europe, elles semblent a mon avis plus absurdes les unes que les autres, ça vas de cette riche idée d’un référendum bis qui engagerais le peuple  Français a quitter l’Europe;  a une refonte par référendum pour faire obtenir par la volonté naturelle de ce peuple en manque de protections  sociales une sorte de coups d’états sociialo........ , d’autre élaborent des plans inextremiste  ou notre belle riche  et grande France  serait la seule et unique à détenir la solution. 

     

    Tout d’abord,  l’idée de  l’Europe a-t-elle été bien comprise par les Européens l’a t-on bien “vendu “? .De cette pédagogie indispensable en est -t-il sortie de la part de la majorité des Européens un instinct ou au moins un reflex Européen, certainement pas, à entendre les commentaires des Anglais sur leur vision complètement fossés de l’Europe, vision qui n’est pas spécifique a nos amis Anglais , si nous pouvons accepter que certains citoyens soit pour divers raisons euro-septique, nous ne sommes pas  obligés d’accepter par un manque évident de communication qu’il reste une grande majorité de citoyen qui ne se sentent pas trop concernés par ce projet , ce qui fait d’eux des cibles parfaitement exposées a la démagogie des Euro-ceptiques des deux bords, l’Europe n’est ni la propriété d’un partis ni d’un pays elle est la propriété des Européens et Européennes chacun a son niveaux a le devoir de défendre, et de promouvoir  l’idée de l’Europe , encore faudrait-t-il que ses élites soit  également dans cette optique, mais entre nous nous avons bien remarqués que tous ces grands parleurs mettent des limites a leur envie d’Europe ces limites se trouvent  ou se terminerons leurs prérogatives, il y a un moment ou elles se diluerons jusqu'à disparaîtrais , lors de l'aboutissement du processus de fédération , et la ça passe mal !! exigeons de nos élus plus de d'instinct plus de réflexe Européen 

    D’autant que l’aire de rien,  nous pouvons remarquer un revirement a 90° des euroseptiques, qui globalement rejetaient catégoriquement l’idée de l’Europe, ils parlent maintenant d’une Europe différente , il parlent “de leur Europe”, qui ne serait pas la notre, si cet événement majeur parait pour nous européens un reflex surprenant  pour les fronts de gauches Européens ou les  fronts d’extreme droite  ce  serait un cataclysme, un pend complet de leur idéologie s’écroulerait comme un château de carte. Accepter l’idée de l’Europe c’est la preuve que l’Europe est la seule issue pour nos peuples les Euroceptiques  mangerons leur chapeaux pour prétendre un jour gouverner notre pays   

     

    “Nous aurons ces grands Etats-Unis d'Europe, qui couronneront le vieux monde comme les Etats-Unis d'Amérique couronnent le nouveau monde.” 

    pastedGraphic.pdf

     

    De Victor Hugo / Actes et paroles 

     


    6 commentaires
  • SAINT REFERENDUM PRIEZ POUR EUX

    Un grand jour ce 24 juin 2016, certainement le début d’une autre page d’histoire  qui se dessine dans certain esprits de quelques  Européens, pour les Britanniques c’est très claire, l’aventure  de l’Europe se termine ce jour, notons néanmoins que pour bien des Anglais, l’Europe était qu’un accessoire utile,  mais certainement  pas une finalité en soit , a en voir les sauts de joies de nos voisins d’outre manche, cette victoire dans l'imaginaire du peuple a fait sauter ce carcan qui les entravais dans leur quotidiens. Cette victoire du non est ressenti et représente un grand soulagement, ces autocongratulations qui me parassent très excessives si je fait abstraction de la liesse du moment. En quittant l’Europe l'Angleterre retrouvaient-elle des conditions économiques aussi attrayantes que promises durant cette campagne si courte mais si importante, la réponse est conditionné par la justesse de l’analyse faite sur la provenance et la nature  réelle des désordres de l’économie et des conditions générale de vie en Grande Bretagne. Pour soigner une pathologie nous le savons il faut que le diagnostique soit juste claire et précis a forciorie si l’on doit couper les deux jambes du patient ! en conclusion pour un camp quitter  l’Europe revenais a se couper les deux jambes, pour l’autre camp c'était libérer le Royaume Unis du carcan Européen . L'avenir nous dira si cette ile si prospère jadis a réitérer son coup si historiquement réputé coups de”trafalqar” en sauvant son royaume du désastre Européen sans se couper avec bravoure  les deux jambes ce jour de 24 juin 2016 ou si cette journée mémorable fera de cette nation une victime démembré qui et quelque mois a perdu ses deux bras l’Ecosse et l’Irlande et ses deux jambes l’Europe par une simple erreur de diagnostique !

     

     

    Reste les 27 autres membres de ce grand projet qui sert trop facilement de “paratonnerre” refouloir qui a le dont d'attirer la foudre des euroseptiques allergiques a tous changements,  cette Europe qui; avec bien des difficultés devrait dans les scénarios suivant se glisser adroitement a la place des exécutifs  des 27 autres pays sans supprimer pour autant la représentation nationale  de chaque pays membre, pour faire simple boucler la boucle de cette construction qui n’en finit pas et souffre de cette lenteur entretenue par les égaux de ses élites rébarbatifs et les partis nationalistes opposés a tout ce qui bouge dans leur quartier. Cette reforme pourtant fondamentale est la clé de voute de l’Europe qui deviendrais de facto et définitivement une entité réelle et efficace, cette Europe fédérale  assumerais enfin pleinement ses objectifs sociaux économiques et culturelles que son peuple réclame, elle achèverais bien des chantiers en attente de décisions,  qui ouvrent  la porte a toutes les critiques possibles avec un paradoxe notable d’un coté cette volonté exacerbé de pas mal d’Européens  de refuser toutes reformes et de l’autre, critiquer sa lenteur et sa lourdeur,  elle  paraitrais enfin face a ce monde agité une puissance avec la quelle il faut  compter. D’aucuns se lancent dans la, “référendumite” n’ayant peut, pas , ou trop compris que le peuple déverses dans les urnes le soir des référendums toutes ses rancœurs cumulés  contre ses élites avec a la clé un résultat sans rapport avec la question posé ce qui fausse irrémédiablement l’objectif recherché. L’étape de la construction de la maison Europe est terminé reste a mettre en place un centre de décisions émanant du peuple comme il l’est dans toutes nos démocraties, sa feuille de route est et restera variable en fonction des aléas de la conjoncture mondiale sa réaction sera  le plus rapides dans un consensus démocratique implacable . Nous sommes arrivés dans la dernière ligne droite le moins difficile reste a faire régler les problèmes en suspend qui faudra régler entre Européens l’immigration les disparité sociales et économique entre partenaires et certainement quelques autres,  que cette date mémorable insuffle aux élites Européens le courage et le réflexe Européen et les idées neuves et fertiles verrons jour. 


    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique