•  

    En ce qui me concerne ,je pense qu'il serais bon de  s'interroger globalement ,sur l'attitude actuel et  l'état de l'être humain ,et sa façon de faire face à ses dificultés, au travail comme dans sa vie ,chaque cas de suicide est particulier, et je n'ai pas la prétention de définir les critères qui ont poussés ces malheureux, a cet acte ultime et fatal. Cette force mystérieuse, qui pousse à l'acte ,et cette faiblesse qui empêche de faire face aux problèmes ? dans notre société hypèr-protégé me laisse sans explications rationnelles,je me garderais d'accuser qui que ce soit comme le fonts tres facilement certains avec une certitude désarmante ,une  facilité i le plus souvent calculé qui consiste à designer les  coupables,dans un but non avoué mais visiblement orienté dans une seul direction .

    Accueil

     

     


    28 commentaires
  •  Nous vivons en Europe, une Europe libérale, que certains aient la nostalgie du glorieux passé des nationalisations, des monopoles, qui engendrent des gestions coûteuses, payées par le contribuable, pourquoi pas, l'immobilisme reste dans certains esprits, heureusement de moins en moins nombreux. Vivre avec son temps, c'est pour les Européens l'avenir, la concurrence et l'innovation, contre l'immobilisme, c’est la base de notre réussite, même si cela bouscule quelques habitudes ancestrales, et force certains à insister sur certaine contre-vérités flagrantes du genre... la disparition des services public suite aux privatisations des entreprises d’états ;contre verité quant tu nous tiend ! Le service publique est dans tous les cas assurés par l’entreprise privé qui passe avec l’état des marchés assurant ainsi la pérennité du service c’est bien pour avancer que ces changements profonds pas toujours bien accepte  par une partie de   notre société  mais indispensable à la création d'une Europe forte et unie, c’est la finalité de ces actions!



    23 commentaires
  • Dans un monde à peine sortie de la crise, dans une  France dévastée par les 35 heures, qui on poussée à des reformes douloureuses, malgré les caricatures très souvent, insultantes par une  opposition désappointées  plus stérile que constructive .  L'équipe qui tien les reines de notre pays  et son chef, a ,avec elle 49 % des Français qui la soutien  contrairement aux prédictions répandues par les grands "stratèges" de gauche , l'équipe en fonction ne touche pas  aux libertésn notre republique fonctionnen et la dictature n'est pas pour demainn bien sur la vie  politique n'est pas un long fleuve tranquille ,mais le chemin du libéralisme modéré est le bon, 50% des français l'on compris ,à nous d'agir pour plus de modération dans le capitalisme ,qui maintenant est devenu mondiale seul une Europe forte et unie agiras contre ces voyous.

    LA DROITE TIEN LA ROUTE



    16 commentaires
  • L'attitude de Bayeroux qui consiste depuis un bon moment ,a démolir le pouvoir en place ce qui ll'a délester  de  ses partisans les plus à droite. Il prend une position pour le moins original, voire suicidaire, pour un parti du centre , en laissant penser au monde politique qu'il serait prêt à débattre voir à se rapprocher de la gauche actuelle , ce qui pour moi est  la fin de son "règne" et la perte de ses militants  de droite soit plus de 60 % de ses électeurs, pour un suicide on fait pas mieux , le centre en tant que parti est indispensable à notre pays, puissant, il est gênant, le massacrer est un devoir de la part des deux partis les plus fort il est donc indispensable d'avoir à sa tète un chef, rassembleur ,et innovateur , je suis déçus par ce chef qui manifestement ne fait pas le poids dans le contexte actuel.

    LE CENTRE VACILLE



    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique